Jardins de Vaux-le-Vicomte

  • Vaux-le-Vicomte
  • Jardins de Vaux-le-Vicomte
  • Jardins de Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte
  • Jardins de Vaux-le-Vicomte
  • Jardins de Vaux-le-Vicomte
  • Jardins de Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte
  • Vaux-le-Vicomte

Crédit photos de Nathalie Demeire et Tessa Green




Les Jardins de Vaux-le-Vicomte ont été imaginés par André Le Nôtre et réalisés entre 1658 et 1661 par son équipe. Fils et petit-fils de jardiniers-paysagistes, c’est pour Nicolas Fouquet, le surintendant des finances du roi Louis XIV qu’il va créer son premier chef-d’œuvre. Dans cet espace de 1500 mètres de long de la grille d'entrée à la statue d'Hercule, le château entouré de douves, pont levis et balustrades domine l’ensemble. Cette impression de position centrale sur un si vaste espace est symbolique de l'ascension de Nicolas Fouquet.

Aujourd’hui 9 millions d’euros sont nécessaires chaque année pour l’entretien de ce magnifique domaine. Avec 33 hectares de jardins paysagers et 500 ha clos de murs c’est la plus vaste propriété privée en France.

L’étonnante histoire de la renaissance de ces jardins au 19e siècle nous inspire encore. Après une période d’abandon d’une trentaine d’années la nature y avait pris tous ses droits. Si nous pouvons l’admirer aujourd’hui c’est grâce à l’œuvre d’Alfred Sommier, aïeul des propriétaires actuels du domaine de Vaux-le-Vicomte qui achète le domaine en 1875.

La découverte du domaine de Vaux-le-Vicomte serait incomplète sans la révélation de ses Jardins accompagnée d’une visite conférence. La promenade jusqu’à la statue d’Hercule réserve bien des surprises à ses visiteurs.

L’espace-temps est structuré ici sous le règne de l’ordre et de la beauté. Surnommés jardins d’architecte ou jardins savants au 17e siècle, les jardins dits « à la française » sont une grande innovation en Europe et un courant qui ne cessera de prendre de l’ampleur dans les deux siècles suivants. Depuis la statue d’Hercule le château avec ses dépendances n’est plus tout-à-fait le même que celui que l’on découvrait à l’entrée : le château apparaît au sommet d’un piédestal composé par les terrasses successives.

Visiter les Jardins de Vaux-le-Vicomte c’est retrouver la sérénité d'un Jardin à la française, une inspiration mythologique et une continuité harmonieuse de son somptueux château. En étroite collaboration avec l’architecte Louis Le Vau et le peintre décorateur Charles Le Brun, le talent paysagiste d’André Le Nôtre se révèle au service du surintendant des finances du roi, Nicolas Fouquet. Il faut dire que Fouquet avait le don de dénicher les talents et de les inspirer. Plus qu'un chef-d’œuvre, le Jardin de Vaux-le-Vicomte est l'œuvre fondatrice du maître, le premier dans son genre, chargé de sens et d'originalité.

Ensemble nous allons plonger dans le siècle de l'élégance, pour marcher sur les pas du roi Soleil, de Madame de Sévigné, de La Fontaine et de Molière, de Scarron et de Pierre Corneille.

Illusions, transparence, trompe-l’œil, marbres et points de fuite, lignes et perspectives créées par le génie de Le Nôtre, sans oublier sa dimension scientifique et philosophique à la fois. Un parcours personnalisé, des recoins et petites histoires curieuses vous seront dévoilés dans cette visite expérience des Jardins de Vaux-le-Vicomte en compagnie de votre guide conférencière.

Lieu de rendez-vous : La cour de l'Ecureuil, château de Vaux-le-Vicomte, 77950 Maincy